Le petit murger : quelques précisions

La pose du panneau “38 terrains à bâtir” par Nexity, sur la future zone pavillonnaire du Petit Murger, ayant donné lieu à de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, nous tenions à vous apporter quelques précisions.

Le Petit Murger

Prévu dans notre programme de campagne, la zone intitulée “Le Petit Murger” a été intégrée au PLU 2020, et validée par les instances en charge de l’urbanisme.

L’esquisse d’aménagement fournie par Nexity, bien qu’encore non-contractuelle, est conforme au PLU. Elle prévoit, en plus des lots à bâtir :

  • le maintien des bois existants
  • la création d’un bassin de rétention d’eaux pluviales (afin d’éviter de nouvelles coulées de boues)
  • la création d’espaces boisés autour du futur bassin
  • la création d’une rue entre le carrefour des Hautes Perreuses et la rue de la Grosse Borne (face à l’actuelle rue des Murgers)
  • la plantation d’arbres à l’arrière de la zone pavillonnaire, séparant ainsi le nouveau quartier de l’espace agricole

Précipitations ! Le panneau n’aurait pas dû être installé par la société Nexity tant que les instructions sont en cours. Parmi celles-ci, notons :

  • le permis d’aménager
  • les fouilles archéologiques
  • l’étude de versement du trop plein du bassin de rétention dans le réseau d’eaux pluviales

Un contact a été pris avec la société Nexity, et cette dernière a décidé de masquer temporairement le panneau tant que les instructions seront en cours. Ne soyez donc pas surpris de voir actuellement un panneau blanc !

L’article du Parisien – La STEP

Dans son article du 1er juin 2022, le quotidien Le Parisien titrait “L’autorité environnementale donne un coup de frein à la poussée urbaine à Pierres (Eure-et-Loir), à proximité du département des Yvelines. Parmi ses arguments, l’autorité signale que la station d’épuration de Pierres et Maintenon n’est pas suffisante.”

L’article s’appuyait sur un rapport de la MRAe(1), un rapport concernant la capacité de la STEP (Station d’épuration) de Maintenon/Pierres, l’urbanisation, la modification du PLU dans le secteur de Rocfoin. Ce que nous pouvons ajouter, c’est que ce rapport est mensonger, et truffé d’incohérences, mettant en cause la commune, la communauté de communes, les fonctionnaires de ces collectivités, etc…

Quelques explications à cela :

Concernant la STEP, elle est dimensionnée pour absorber 9270 équivalents-habitants, et aujourd’hui elle n’en absorbe que 7400. Même avec les créations de zones pavillonnaires à Pierres et à Maintenon, nous sommes encore loin des 9270 équivalents-habitants !

Le rapport de la MRAe était erroné à ce sujet, et a donné lieu à de mauvaises interprétations sur les réseaux sociaux. Le problème évoqué par le rapport était en réalité dû à un problème survenu en mars 2020, au moment du Covid-19, une obturation en entrée de la STEP ayant eu lieu, suite à une augmentation de lingettes désinfectantes en entrée de la STEP !

Concernant le PLU dans le secteur de Rocfoin : il s’agit d’une faute du cabinet instructeur qui a déclassé trois parcelles à Rocfoin (de la zone U à la zone N et inversement de la N à la U), enclenchant de facto une note de la MRAe estimant que la commune demandait une “nouvelle zone constructive”, alors qu’elle y était déjà !!

(1) MRAe : Mission Régionale d’Autorité environnementale 

Share Button